Brook Preloader

The other dream tour

The other dream tour

Parce que chez NOMADS SURFING notre passe-temps favori est de partir à la recherche des plus belles vagues mais aussi des plus isolées, nous voulions vous raconter une histoire un peu secrète qu’il ne faudra pas raconter à tout le monde…

Vous connaissez tous la WSL, le circuit professionnel de surf où tous les grands noms s’affrontent sur ce que l’on appelle le “Dream Tour”.

Et puis, il y a un peu la seconde division du surf, qu’on appelle le circuit QS, pour Qualifying Series, et il en existe énormément comme le LACANAU PRO par exemple.

Ces différentes étapes rapportent plus ou moins de points, le tout étant d’en récolter un maximum pour prétendre à un ticket express pour le saint Graal : le Dream Tour ! Qui compte pas moins de 150 surfeurs, tous plus talentueux les uns que les autres !

Sur ce Dream Tour , d’une année sur l’autre on assiste au même enchainement de dates, sur les mêmes spots… Les plus mythiques mais surtout… les plus prolifiques pour l’industrie du surf !

Le hic c’est que l’on constate que ce n’est pas toujours dans les meilleures conditions ni au meilleur moment que se déroulent ces compétitions. Car il y a bien sûr des enjeux commerciaux importants, les sponsors engagent beaucoup d’argent et ces évènements en partie marketing (on ne va pas se mentir) doivent attirer un maximum de monde, la qualité des vagues passant parfois au second plan.

Les épreuves QS qui rapportent le plus de points se déroulent en Europe, aux US ou en Australie. Il y en a tellement que les surfeurs doivent les choisir et définir leur enchaînement de dates.

Et c’est là que cela devient intéressant ! Il existe en effet un enchaînement de contest que l’on appelle pour les connaisseurs « The Other Dream Tour”… Les plus belles vagues de la planète, les machines à tubes les plus secrètes dans des contrées où la foule se déplace rarement et dont l’épreuve de Cloud 9 à Siargao fait partie.

En Indonésie bon nombre de ces épreuves sont passées sous silence, très peu couvertes par la presse spécialisée alors que les conditions sont d’une perfection parfois incomparable par rapport à certaines épreuves du World Tour.

Ces vagues peu connues et peu visitées font tous les ans le bonheur de certains professionnels de l’ombre qui ont choisi de surfer toute l’année les meilleures vagues de la planète, en Indonésie, au Chili, aux Philippines, plutôt que d’être sous les feux des projecteurs aux US, en Australie ou en Europe.

Et nous, c’est un peu le spirit qu’on aime, voir des pros se régaler sur une compète dans une eau turquoise et s’envoyer tube après tube sans foule en délire ni session d’autographes à la sortie!

La vraie magie du surf !

Leave A Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *